Les relayeuses et relayeurs de la flamme en Seine-Saint-Denis

Jusqu’aux jeux Olympiques
et Paralympiques

Arstistes, sportif·ve·s, médecin, vétéran, sage-femme, champions, championnes… : Découvrez les portraits des  21 premiers relayeurs et relayeuses qui porteront la flamme en Seine-Saint-Denis.
Et pour en savoir plus sur le parcours de la flamme, c’est par ici.

 

 

 

Les premiers porteuses et porteurs de la flamme olympique en Seine-Saint-Denis

Mélonin NOUMONVI

Mélonin Noumonvi est un des plus grands lutteurs français : triple participant aux Jeux, médaillé européen et champion du monde de lutte gréco-romaine. Il est surtout un « fidèle » de la Seine-Saint-Denis. C’est à 8 ans qu’il entre au Bagnolet Lutte 93. Un club mythique dans lequel il restera licencié quasiment trois décennies pour le plus grand plaisir de la Seine-Saint-Denis. Coach de l’équipe de France de lutte depuis 2022, il compte bien mettre tout son talent au service de l’équipe de France et faire briller la lutte française lors des Jeux de Paris 2024.

Voir le numéro des Jeux dans les yeux qui lui est consacré

melonin-noumonvi

Mehdi AKAOUCH

Licencié à l’AS Pierrefitte, Mehdi Akaouch est un athlète accompli avec de multiples podiums nationaux sur le 10 km route et piste. Mais Mehdi Akaouch est surtout un homme engagé pour sa ville et son territoire d’adoption : la Seine- Saint-Denis.
Educateur sportif à Pierrefitte depuis presque 20 ans, il s’est également engagé auprès de l’Association Espoirs Fauvettes Joncherolles qui aide à l’insertion professionnelle des jeunes de ce quartier de Pierrefitte.

Voir l’épisode des Jeux dans les Yeux consacré à Mehdi.

mehdi-akaouch

Coumba DIALLO

Née à Clichy-sous-Bois, Coumba Diallo est une joueuse internationale française de rugby à XV, occupant le poste de troisième ligne aile au Stade français Paris. C’est en Seine-Saint-Denis, à Bobigny, qu’elle découvre le rugby. D’abord à l’Université de Bobigny en STAPS, puis à l’AC Bobigny 93 peu de temps après. Convaincue que les valeurs du sport et de l’ovalie peuvent aider les jeunes dans leur quotidien, elle a décidé de s’investir en tant que marraine dans le projet « 24 clubs – 24 QPV » visant à démocratiser une discipline encore méconnue dans certains territoires et y développer ses valeurs éducatives.

Voir l’épisode des Jeux dans les Yeux qui lui est consacré 

coumba-diallo

Fatima CHARKAOUI

Athlète à l’AS Pierrefitte depuis 2005, Fatima Charkaoui a de nombreux titres à son actif : plusieurs podiums en 1 500m et en 10 km route, elle a été en Sélection jeunes et en Espoirs femme en 2013. Elle est également bénévole depuis 17 ans à l’AS Pierrefitte et engagée auprès de l’Association Espoirs Fauvettes Joncherolles.

Voir l’épisode des Jeux dans les Yeux consacré à Fatima Charkaoui.

charkaoui-fatima

Diandra TCHATCHOUANG

Ancienne joueuse de l’équipe de France de basketball avec laquelle elle a remporté de nombreuses médailles, dont le bronze olympique à Tokyo, Diandra Tchatchouang a la Seine-Saint-Denis dans la peau. Native de Villepinte, ayant grandi à La Courneuve, elle a été la première à porter le numéro 93 en hommage à son département lors des matchs de l’équipe de France.
Son engagement ne se limite pas aux terrains de basket. Elle a créé l’association Study Hall 93 qui effectue du soutien scolaire auprès des jeunes collégiennes et lycéennes de La Courneuve.

diandra-tchatchouang

Chantal BIRMAN

Décorée de la légion d’honneur, Chantal Birman est sage-femme clinicienne engagée dans la défense du droit des femmes, du droit des mères et de celui des sages-femmes. Elle a travaillé pendant plus de 40 ans à la Maternité des Lilas et neuf ans en libérale en Seine-Saint-Denis pour accompagner des femmes après leur accouchement. Elle incarne l’engagement du territoire pour une société plus solidaire et plus juste.

Voir l’épisode des Jeux dans les Yeux consacré à Chantal Birman

chantal-birman

Moussa KEBE

Commandant de pompiers et fondateur de l’association « Espoirs Jeunes » qui intervient au Blanc-Mesnil, Moussa Kebe est un ambassadeur de la Seine-Saint-Denis. Engagé depuis des années au niveau local, son association propose une multitude d’activités aux adolescents : aide aux devoirs, projets humanitaires, entre autres. Porté par l’envie de tirer le meilleur de la jeunesse, Moussa Kebe a également planché sur des dispositifs pour promouvoir l’engagement des jeunes des quartiers populaires.

Voir l’épisode des Jeux dans les Yeux qui lui est consacré 

moussa-kebe

Zahia ZIOUANI

Cheffe d’orchestre, créatrice de l’Orchestre symphonique Divertimento à Stains en 1997, cette Pantinoise, s’arme de sa baguette pour amener la musique classique hors des sentiers battus. Zahia Ziouani, promue en 2014 officier de l’Ordre des Arts et Lettres par la République Française, œuvre au quotidien pour faire résonner au fil de ses concerts la Seine-Saint-Denis et ses talents. Cet engagement s’illustre également dans les projets culturels portés dans le cadre de l’Olympiade culturelle.

Voir le numéro des Jeux dans les yeux qui lui est consacré

zahia-ziouani

Yvan WOUANDJI

International français de cécifoot, médaillé d’argent à Londres, Yvan Wouandji aime rappeler que le handicap n’est pas un frein au talent. Ancien habitant de Rosny-sous-Bois, ambassadeur des Jeux de Paris 2024 et de la marque de territoire « In Seine-Saint-Denis » pour le Département, Yvan Wouandji a multiplié ses dernières années les temps de sensibilisation dans le cadre scolaire auprès des jeunes du territoire.

yvan-wouandji

Ghada HATEM-GANTZER

Fervente défenseuse des droits des femmes et des enfants, Ghada Hatem-Gantzer est une gynécologue-obstétricienne, fondatrice de la première structure en France (à Saint-Denis, depuis 2016) à offrir une prise en charge des femmes victimes de violences et de l’excision. Elle a également créé un centre de prise en charge de l’infertilité, et une unité de prise en charge des cancers du sein en partenariat avec l’Institut Curie en 2011 à l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis. Décorée de la médaille des chevaliers de la légion d’honneur en 2015 et officier de l’ordre national du mérite en 2021, Ghada Hatem-Gantzer incarne l’engagement de tout un territoire pour une société plus égalitaire.

Voir l’épisode des Jeux dans les Yeux consacré à Ghada Hatem Gantzer

ghada-hatem

Alice DIOP

Réalisatrice à succès, avec le grand prix du jury pour Saint-Omer à la Mostra de Venise, Alice Diop a notamment commencé sa carrière en radiographiant en profondeur la Seine-Saint-Denis dans plusieurs documentaires. Un territoire qu’elle connait en tant que native d’Aulnay-sous-Bois. Militante des droits des femmes dans le cinéma, Alice Diop s’efforce encore et toujours de projeter sur ce territoire un regard neuf.

alice-diop

Oumar DIEME

Né au Sénégal, incorporé le 6 mars 1953 comme engagé volontaire au sein du 1er régiment de tirailleurs sénégalais, il a servi au sein de l’armée française dans la Marine nationale pendant 12 ans. De par son engagement et son investissement au sein de l’armée française, Oumar DIEME a obtenu plusieurs décorations en France et au Sénégal. Très investi au sein de l’association pour la mémoire et l’histoire des tirailleurs sénégalais, Oumar DIEME s’est engagé à faire le tour des écoles en Seine-Saint-Denis et dans toute l’Île-de-France afin de transmettre à cette jeunesse l’histoire des tirailleurs africains par la culture et pour la citoyenneté. Il s’est engagé activement afin de faire reconnaitre ses droits et participe à faire intégrer l’histoire des tirailleurs africains dans le récit national. Le 15 avril 2017, il obtient après une longue bataille sa naturalisation française par le président de la République de l’époque François Hollande. Le 15 avril 2023, il est reçu par le président de la République Emmanuel Macron. Le 28 avril 2023, il fait partie des 9 tirailleurs sénégalais reçus par le président de la République Sénégalaise Macky Sall et est fait Commandeur dans l’ordre national du Lion (plus haute distinction au Sénégal).

Oumar Dieme

Jean-Claude MOLET

Jean-Claude Molet est le président du Saint-Denis Tennis de table, club historique de ping pong en France, un des meilleurs club français féminin de tennis de table et seul club français a avoir été présent en nationale Pro A chez les femmes et les hommes jusqu’en 2023. Outre l’excellence sportive de haut-niveau, Jean-Claude Molet a tout fait pour que le Saint-Denis Tennis de table 93 soit également un club pour « toutes et tous » en favorisant la pratique féminine, la pratique scolaire ou encore celle des publics éloignés du sport.

jc-mollet

Georges HONIGMAN

Georges Honigman est le président de Noisy-le-Grand volley-ball depuis 1973. Disponible 7 jours sur 7 pour son club, Georges Honigman fait partie des bénévoles sportifs passionnés qui s’investissent à 100 %. Porté par la motivation d’aider la jeunesse à travers le sport, mais aussi l’envie de donner, partager et cultiver l’esprit d’équipe, Georges illustre l’importance sociale du sport dans notre société.

Voir l’épisode des Jeux dans les Yeux consacré à Georges Honigman 

georges honigman

Anita BLAZE

Escrimeuse française spécialiste du fleuret, multiple médaillée aux niveaux national, européen et mondial avec notamment le titre de vice-championne Olympique par équipe à Tokyo.
Décorée de la médaille de chevalier de l’ordre national du Mérite en 2021 suite aux derniers Jeux Olympiques. Anita Blaze est licenciée à l’Aubervilliers escrime club et agente en contrat d’insertion professionnelle au sein du Département de la Seine-Saint-Denis

anita-blaze

Latifa BENKADA

Professeure des écoles, Latifa Benkada est engagée pour une société plus paritaire et égalitaire. Educatrice sportive engagée et bénévole au sein de l’association Propul’C à La Courneuve, elle va à la rencontre des femmes et des jeunes filles des quartiers populaires pour les inciter à la pratique sportive.

Voir le numéro des Jeux dans les Yeux qui lui est consacré 

latifa-benkada

Nathalie DAGNET

Nathalie Dagnet a créé l’association LAPLA’JH, dont elle est présidente, pour expérimenter et proposer des modes d’accompagnement et d’apprentissage innovants, destinés aux personnes en situation de handicap ou de fragilité temporaire ou permanente. Depuis 2018, son association travaille de concert avec le Département de Seine-Saint-Denis pour favoriser l’accès à la pratique de l’activité aquatique pour les publics en situation de handicap. Un engagement du quotidien pour rendre notre société plus inclusive grâce au sport.

Voir l’épisode des yeux dans les jeux qui lui est consacré

nathalie-dagnet

Charles-Antoine KOUAKOU

Charles Antoine-Kouakou découvre l’athlétisme à l’âge de 13 ans à Drancy. « Détecté » par l’association « Sport Toi Bien 93 », à destination de personnes ayant des déficiences mentales ou psychiques, Charles-Antoine fait la fierté de tout un territoire. Membre du dispositif départemental « Génération Jeux », le coureur a dépassé toutes les attentes en devenant, à seulement 23 ans et pour ses premiers Jeux, champion paralympique du 400m lors des Jeux de Tokyo. Quand il ne foule pas les pistes, Charles-Antoine Kouakou est jardinier au sein de l’ESAT des Muguets, au Bourget, et donne aussi de son temps pour échanger avec les collégiens du territoire. Un engagement qui force l’admiration de toutes et tous.

Voir l’épisode des Jeux dans les Yeux qui lui est consacré 

ca-kouakou

Jean-Charles DI ZAZZO

Acteur et chorégraphe, Jean-Charles Di Zazzo a été formé à l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris. Egalement ancien étudiant de l’université Paris 8 (Saint-Denis), Jean-Charles Di Zazzo est également professeur de danse contemporaine et licencié en théâtre. Il a animé des ateliers de travail théâtral notamment à l’Académie nationale des arts du cirque Fratellini (Saint-Denis).

 

Voir l’épisode des Jeux dans les Yeux qui lui est consacré 

jean charles di-zazzo

Francis MIETTE

Agent du Département de la Seine-Saint-Denis, Francis Miette incarne l’engagement associatif dans le monde du sport. Dirigeant sportif depuis 25 ans, il est actuellement secrétaire général du Comité départemental de natation et secrétaire général de l’Association sportive de Bondy. Il est également officiel de natation et para-natation. Une vocation et un engagement portés par l’ambition de faire du sport un lieu de mixité, de rencontre et d’épanouissement.

L’épisode des yeux dans les jeux de Francis Miette

francis-miette

Nawel OULAD

D’abord danseuse, Nawel Oulad n’a eu cesse de compléter son parcours et explorer toutes les dimensions de son art en devenant notamment professeure, chorégraphe et réalisatrice. En 2015, elle devient membre du Conseil International de la Danse de l’UNESCO. C’est la même année, qu’elle « rejoint » la Seine-Saint-Denis en devenant professeure de danse au conservatoire d’Epinaysur- Seine. Son activité l’a conduite à mener des projets de création artistique dans les collèges du département via le dispositif In Situ. En 2023, Nawel Oulad a été sélectionnée par la Métropole du – Grand Paris pour la chorégraphie du geste inaugural de la passerelle piétonne reliant le futur centre aquatique olympique au Stade de France.

nawal-oulad